FORMAT PROFESSIONNEL

RETROUVEZ VOS FILMS DE FAMILLE EN LES TRANSFERANT SUR DVD !

S-VHS

La Super-VHS (S-VHS) est un standard audiovisuel dérivé de la VHS.

Dans ce standard, l’image améliorée par une augmentation de la définition (400 points/ligne au lieu de 240 en VHS) ainsi qu’un meilleur traitement du signal : la luminance et la chrominance sont enregistrées (comme dans le VHS Betamax V2000 et Vidéo 8) et, si possible, transmises séparément (format S-Video ou Y/C). Le traitement du son reprend les spécifications de la VHS Hi-Fi.

Betacam SP

Le format originel Betacam a été lancé en 1983. C’est le premier format analogique professionnel permettant d’enregistrer sur une caméra de manière séparée les signaux de luminance (sur une piste) et de chrominance (sur une autre en utilisant le multiplexage temporel CTDM).

La définition est de 300 lignes.

En 1987 est développé la Betacam SP qui augmente la définition horizontale à 400 lignes (jusqu’à 700 lignes pour les versions les plus récentes), la fiabilité (bandes métal), la bande passante et la qualité sonore (le nombre de pistes audio passe de 2 à 4). Le Beta SP (pour ‘Superior Performance’) devient le standard pour la plupart des chaînes de télévision jusqu’à la fin des années 1990.

Betanum

Le Digital Betacam, traduit en français par Betacam numérique, aussi abrégé en Bétanum, est sorti en 1993. Le format s’améliore par rapport aux deux formats précédents en passant à l’échantillonnage numérique, tout en coûtant significativement moins cher que le format D1 (bandes de 3/4 de pouce), avec une meilleure qualité et une plus grande fiabilité ainsi qu’un encombrement restreint. Les cassettes de petite taille permettent une durée d’enregistrement de 40 minutes, les grandes de 124 minutes.

Le format Betacam numérique enregistre le signal vidéo en utilisant une compression intra-image de type MJPEG (soit 50 trames compressées JPEG par seconde) et donc – entre autres – une compression de type DCT sur le signal au format composantes, avec une quantification sur 10 bits (YUV de type 4:2:2). Les modes d’enregistrement 625 et 525 lignes utilisent respectivement 720 x 576 et 720 x 486 points, avec un débit vidéo moyen de l’ordre de 100 Mbit/s.

Le Digital Betacam est considéré comme le meilleur format pour le travail avec des sources de définition « standard » (SD), surpassant des solutions plus économiques comme le DVCAM et le DVCPRO. Ces formats compressent d’un facteur de 5 le débit du signal vidéo, dégradant visiblement l’image, quand le Betacam numérique compresse avec un facteur de 2 et ne détériore que très peu le signal brut. Il existe néanmoins un format DVCPRO 50 de qualité comparable (3.3:1).

DV Cam

Le DVCAM est un format vidéo numérique de la firme Sony. Il s’agit de la version « professionnelle » du Digital Video (DV). Depuis le milieu des années 2000, le DVCAM se positionne plus dans le secteur institutionnel que professionnel. En effet, une bande aussi étroite (1/4 pouce) n’est pas adaptée aux conditions de tournage difficiles ainsi qu’aux sollicitations intensives en montage.

Le DVCAM reste conforme aux spécifications du DV quant à la distinction faite pour les deux systèmes de balayage, à savoir 4:1:1 en 525 lignes et 4:2:0 en 625 lignes. La compression de facteur 5 est toujours réalisée en intra-trame ou intra-image (M-JPEG). Le principal point qui différencie le DVCAM du DV grand-public réside dans la vitesse de défilement linéaire de la bande qui a été augmenté dans le DVCAM pour porter la largeur des pistes à 15 µm au lieu de 10 µm, ceci pour accroître la fiabilité de l’enregistrement. Et l’enregistrement de 4 pistes sonores à 32 kHz ou deux pistes 48 kHz contre deux pistes 32 kHz ou 48 kHz (12 ou 16 bit) en MiniDV. Tout le reste est identique.

HDV

Le HDV (High Definition Video) est le premier format vidéo haute définition (par opposition à la vidéo standard telle celle de la télévision à 625 ou 525 lignes) pour caméscopes grand public.Tandis que le format SDTV (standard-definition television) est en 720×576 pixels, le format HDV fait 1 440×1 080 pixels (une interpolation numérique permet de restituer les 1 920×1 080 pixels annoncés).

Le format HDV a été créé par quatre sociétés : Canon Inc., Sharp Corporation, Sony Corporation, et JVC). Ce partenariat date de septembre 2003. Ces compagnies ont été rejointes depuis par d’autres telles que Apple ou Pinnacle Systems.

U-matic

U-matic est un des premiers formats vidéo en cassette à avoir été commercialisé.

L’U-matic a engendré deux dérivés : le BVU (Broadcast Video Umatic) introduit en 1978 et le BVU Sp introduit en 1988. Ces dérivés avaient pour but d’améliorer la qualité de l’image par des enregistrements de fréquences plus élevées.

L’U-matic a été créé en 1969. La bande de la cassette mesurait 3/4 de pouce de large. Ce fut la seule bande de cette largeur en vidéo analogique.

L’U-matic a permis, pour la première fois, le reportage autonome en extérieur grâce à une caméra d’épaule reliée à un magnétoscope portable. Ce n’était pas encore du matériel léger mais cela offrait une certaine liberté de mouvement. Les cassettes U-matic portables étaient de petite taille et d’une durée de 22 minutes au maximum. Des cassettes plus grandes, jusqu’à 75 minutes, permettaient le montage électronique en régie.

Ce fut durant plusieurs années le format de reportage télévision par excellence avant d’être détrôné par le Betacam en 1983. De nombreuses institutions et sociétés l’utilisèrent et, à ce titre, l’U-matic représente un patrimoine audiovisuel non négligeable. Cependant, il semble avoir du mal à résister aux dommages du temps, à l’opposé du Betacam plus robuste mais plus récent.

Bande audio

Elle a tout d’abord été utilisée pour l’enregistrement du son (premières utilisations en France dans les années 1940-50, dans les studios de la RTF – Radiodiffusion Télévision Française — en remplacement des 78 tours). Il s’agissait ici d’enregistrements analogiques sur des magnétophones à bandes 1/4 pouce (Ampex, Studer etc.).

Pour faciliter l’utilisation, les bandes ont été placées dans des cassettes. Celle qui a eu le plus grand succès est la musicassette de Philips.

Lors de l’apparition de la numérisation, un nouveau format de cassette a été lancé : la Digital Audio Tape (DAT), où l’information numérique est enregistrée transversalement sur la bande à l’aide d’une tête rotative.

NOS TARIFS TRANSFERTS

Type de support FormatPrix Remarques
BobineSuper 8
8 mm
9.5 mm (Pathé baby) *
16 mm
2,40 € / minute

1,50 € prise en charge par bobine

* 10 € prise en charge
par bobine 9.5 mm
VidéoVHS
VHS-C
Hi-8
Vidéo 8
Digital 8
Mini DV

0,55 € / minute
0,45 € / minute à partir de 120 min
AudioCassette audio
Vinyle (78, 33 et
45 tours)
0,55 € / minute
0,45 € / minute à partir de 120 min
Image fixeDiapositive / négatif photo




Photographie



Plaque de verre

de 1 à 200 diapos 0,49 € / diapos
de 201 à 500 diapos 0,45 € / diapos
501 diapos et plus 0,40 € / diapo


de 1 à 200 photos : 0,80 € / photo
à partir de 200 photos : nous consulter


nous consulter (tarif en fonction du format)


Format professionnel


S-VHS
Beta SP
Beta numérique
U-Matic
HDV
DV Cam
HD Cam
Bande magnétique audio


Nous consulter

Support numériqueClé USB
Carte mémoire (photo, vidéo)
DVD
Disquette
Disque dur
Téléphone portable
Nous consulter